En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Sciences Physiques

Tous les articles (5)
  • La transmission d'informations entre Rosetta et la Terre

    Par GERALDINE BIZEL, publié le jeudi 20 novembre 2014 17:12 - Mis à jour le mercredi 17 décembre 2014 19:44

    Philae travaille en ce moment à 500 millions de kilomètres de la Terre. Une distance qui n'empêche pas les scientifiques de recevoir les données envoyées par le robot. Celles-ci sont transmises via la sonde Rosetta, qui a largué le robot mercredi, et qui reste en orbite autour de la comète. Rosetta les envoie ensuite sur Terre grâce à ses antennes paraboliques.

    Les données sont reçues par la station de New Norcia, en Australie, construite par l'ESA. Elle est équipée d'antennes permettant de communiquer avec les sondes les plus éloignées. Lorsque celle-ci n'est plus à la portée de Rosetta, les stations de Cebreros (Espagne) ou de Malargüe (Argentine) prennent le relais, explique le site dédié à la sonde. Pour le moment, il faut compter 28 minutes seulement pour que les informations recueillies par Philae parcourent l'immensité spatiale jusqu'à nous, indique Philippe Lamy du CNRS.

  • La mission Rosetta en 10 chiffres

    Par GERALDINE BIZEL, publié le jeudi 20 novembre 2014 15:37 - Mis à jour le mercredi 17 décembre 2014 14:53

    10 ans et 8 mois: c'est le temps déjà passé dans l'espace par la sonde Rosetta depuis son lancement le 2 mars 2004. La mission est programmée pour durer jusqu'en décembre 2015.

    6,5 milliards: le nombre de km parcourus dans l'espace par Rosetta. Ce n'était pas le chemin le plus court, mais les techniques actuelles de propulsion ne permettaient pas de prendre une trajectoire plus directe. La comète est aujourd'hui à plus de 500 millions de km de la Terre, dont elle va encore s'éloigner jusqu'au 21 décembre (527 millions de km), avant que la distance commence à diminuer.

    18 km/seconde: la vitesse à laquelle file la comète, escortée par Rosetta. Philae descendra sur la comète à une vitesse de 1 mètre/s, soit 3,5 km/h.

    22,5 km: la distance par rapport au centre du noyau de la comète, à laquelle Rosetta larguera Philae. Soit 20 km de la surface.

    7 heures: c'est le temps que mettra Philae, en chute libre, depuis le largage par Rosetta, pour atterrir sur le noyau de la comète.

    28 minutes et 20 secondes: le délai de communication entre Rosetta et la Terre mercredi.

    2,5 m:  la profondeur à laquelle peuvent s'enfoncer dans le sol cométaire les deux harpons qui doivent ancrer Philae sur le noyau de la comète.

    25 cm: la profondeur jusqu'où SD2, un des dix instruments scientifiques de Philae, pourra forer le sol pour prélever des échantillons qui seront analysés sur place par d'autres instruments

    185,9 millions de km: la distance minimale entre la comète et le Soleil, dite «périphile», qui sera atteinte le 13 août 2015. La comète, toujours escortée de Rosetta, sera alors à 270 millions de km de la Terre. Philae, lui sera déjà mort de chaud ! 


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Mercredi 12 novembre 2014

    Par GERALDINE BIZEL, publié le jeudi 20 novembre 2014 15:57 - Mis à jour le mercredi 17 décembre 2014 14:51

    Après dix années de voyage, Philae est finalement arrivé à destination. Le robot est parvenu, mercredi 12 novembre, à se poser sur l'inhospitalière comète Tchourioumov-Guérassimenko, surnommée "Tchouri", à plus de 500 millions de kilomètres de la Terre et quelque 455 millions de kilomètres du Soleil. Il s'agit d'une première spatiale.

    Afin d'effectuer sa phase d'approche, le robot s'était séparé dans la matinée de la sonde spatiale européenne Rosetta, qui a parcouru plus de 6,5 milliards de kilomètres depuis son lancement en 2004. Philae s'est arrimé à la comète, un bloc de quatre kilomètres de longueur et d'un poids de 10 milliards de tonnes, avec un système de doubles harpons.

    Objectif : effectuer des prélèvements 

    Les scientifiques espèrent que les données recueillies à la surface de la comète leur permettront d'avoir un aperçu de ce à quoi ressemblait cette partie de la galaxie à la naissance du système solaire, il y a 4,6 milliards d'années. Ces informations pourraient aussi permettre de mieux comprendre l'apparition de l'eau et de la vie sur Terre.

    Le contenu de cette page nécessite Adobe Flash Player. Obtenir le lecteur Adobe Flash

     

  • Billard cosmique

    Par GERALDINE BIZEL, publié le jeudi 20 novembre 2014 17:17 - Mis à jour le mercredi 17 décembre 2014 14:48

    Churyumov–Gerasimenko décrit autour du Soleil, sur une période de 6,44 années, une orbite elliptique dont le point le plus proche de notre étoile se situe entre les orbites de la Terre et de Mars, et le plus éloigné à proximité de l’orbite de Jupiter.

    Pour se rapprocher de sa cible, Rosetta a donc dû se livrer durant la première moitié de son voyage à une véritable partie de « billard cosmique », se propulsant grâce à l’effet de « fronde gravitationnelle » de la Terre (4 mars 2005), de Mars (25 février2007), puis à nouveau de la Terre (13 novembre 2007 et 13 novembre 2009).

     

    Le contenu de cette page nécessite Adobe Flash Player. Obtenir le lecteur Adobe Flash

     

  • Introduction à l'astronomie

    Par GERALDINE BIZEL, publié le mercredi 26 novembre 2014 16:51 - Mis à jour le mercredi 17 décembre 2014 14:46

    Cliquer sur le lien pour visionner un diaporama qui présente l'astronomie:

    sciencesphy.free.fr/Astro/IntroAstro/IntroAstro.htm

     

     

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs